La création d’un tribunal spécial au Sénégal marque un tournant dans la campagne de longue date visant à traduire en justice l’ex-dictateur du Tchad Hissène Habré. Il est accusé de responsabilité dans des milliers d’assassinats politiques et d’actes de torture systématique commis sous sa présidence, de 1982 à 1990. Habré vit en exil au Sénégal, depuis son renversement il y plus de deux décennies.