Le 26 avril 2012, Charles Taylor, l'ancien président du Libéria, est devenu le seul ancien chef d'État depuis Nuremberg à être condamné pour crimes de guerre ou crimes contre l'humanité par un tribunal international ou hybride. Charles Taylor est devenu président du Libéria le 2 août 1997, après des années de guerre civile. Taylor a été impliqué dans la guerre de Sierra Leone à travers son soutien à des groupes rebelles brutaux connus pour tuer, violer et couper les membres de leurs milliers de victimes. Ces groupes ont également recruté de force des milliers d'enfants soldats. Le procès et la condamnation de Taylor ont adressé le message que le monde est devenu un endroit moins accueillant pour les dirigeants au plus haut niveau qui sont accusés d'avoir commis des crimes graves en violation du droit international.

News