De nombreuses questions urgentes liées aux armements devraient être résolues afin de protéger les populations civiles affectées par les conflits et leurs conséquences meurtrières. Les mines antipersonnel et les armes à sous-munitions ont été interdites mais les traités qui les rendent illégales doivent être universalisés et pleinement respectés. Les armées utilisent un vaste arsenal d'armes explosives—obus d'artillerie ou de mortiers, roquettes, bombes larguées par voie aérienne, etc.—dans des zones habitées, causant souvent sans discernement des dommages aux civils. Les armes incendiaires entraînent des blessures douloureuses et cruelles, et pourtant elles continuent d'être utilisées. Le développement d'armes totalement autonomes—« les robots tueurs »—qui auraient la capacité de sélectionner et de faire feu sur des cibles sans aucune intervention humaine, doit être stoppé afin d'empêcher qu'à l'avenir, la guerre et le maintien de l'ordre se fassent hors de tout contrôle humain et de toute responsabilité. Human Rights Watch étudie de près ces systèmes d'armes, ainsi que d'autres qui sont également problématiques, et s'efforce de mettre au point et superviser des normes internationales visant à protéger les populations civiles de la violence armée.

Vidéos

Watch more

News