Le gouvernement de coalition au pouvoir depuis septembre 2019 n'a pas annulé certaines mesures préjudiciables prises par l'ex-ministre de l'Intérieur, membre du Parti de la Ligue, sous le gouvernement précédent. Ces mesures ont sapé le système d'asile du pays, et officialisé une politique de «ports fermés» afin de refuser le débarquement en Italie des personnes secourues en mer. L'Italie coopère avec les garde-côtes libyens pour empêcher le départ de migrants vers l’Italie, malgré le conflit en cours et les preuves accablantes de brutalité contre les migrants et  les réfugiés en Libye. Les signes d’intolérance et de haine sont de graves problèmes. Une loi de 2019 pour lutter contre la violence sexiste prévoit des peines de prison plus sévères pour de telles infractions, criminalise le mariage forcé et exige une action rapide des procureurs travaillant sur ces affaires.

Vidéos

Watch more

News