Corrections

Corrections to our publications

Human Rights Watch strives to maintain the highest level of accuracy in our reporting. This includes a commitment to correcting errors or clarifying facts that appear in our publications in a timely fashion. Corrections appear both on this dedicated webpage and at the bottom of the publication that contained the error.

We cannot reply individually to all corrections requests, but all such requests that specify the exact nature of the alleged inaccuracy and the publication (title, page number / web address and date) in which it appeared will be reviewed. If you believe you have found an inaccuracy in our materials, please contact us.

Errors contained in social media posts under Human Rights Watch and staff accounts will also be corrected in a prompt and transparent manner.

 

Or Send Your Corrections to:

HRW Publications
Attention: Corrections to the Human Rights Watch Website

Human Rights Watch
350 Fifth Avenue, 34th Floor
New York, NY 10118-3299
USA

 

Recent Corrections

  • 26 septembre 2022

    27/09/2022 : Ce communiqué de presse a été mis à jour pour refléter de manière plus précise les commentaires des autorités algériennes concernant Slimane Bouhafs, dans leur courrier du 7 octobre 2021 adressé aux experts de l'ONU.

  • 30 août 2022

    La version précédemment publiée de cet entretien comportait une erreur dans le nom de la personne interviewée, ainsi qu’une erreur concernant le type de mesure gouvernementale adoptée en 2019. Il s’agissait d’un arrêté, et non d’une loi.

  • 30 août 2022

    La précédente version décrivait de manière erronée un type de mesure prise au Niger. En 2019, le gouvernement nigérien a abrogé une décision d'exclusion (et non une loi).

  • 16 août 2022

    La version en ligne de ce communiqué a été corrigée pour indiquer que Human Rights Watch a documenté cinq attaques russes qui ont endommagé des hôpitaux à Kharkiv.

  • 8 août 2022

    Due to an error in translation, an 11-year-old boy was mistakenly referred to as a girl. The text has been corrected in French.

  • 29 juin 2022

    Cette version a été modifiée le 30 juin pour corriger certaines inexactitudes dans la traduction française (publiée le 29 juin) du texte original en anglais.

  • 30 mars 2022

    31/03/2022 : Ce communiqué a été mis à jour afin d’indiquer que l'Organisation internationale pour les migrations a répondu à la lettre de Human Rights Watch.

  • 15 mars 2022

    Une version précédente de cette version en ligne indiquait, « Le ministère a qualifié les accusations d’exécutions sommaires commises à Danguèrè Wotoro [Wotoro Danga] de « ‘fake news’ […] dont l’objectif est de discréditer les FAMA », précisant toutefois que l’État-major des Armées avait ouvert une enquête sur l’incident le 5 mars.

    Le français a été mis à jour pour lire : « Le ministère a qualifié les accusations d’exécutions sommaires commises à Danguèrè Wotoro [Wotoro Danga] de « ‘fausses et sont de nature à discréditer les FAMa », précisant toutefois que l’État-major des Armées avait ouvert une enquête sur l’incident le 5 mars.

  • 7 janvier 2022

    Une version antérieure de ce communiqué indiquait que le Premier ministre arménien Nikol Pashinyan avait divulgué la composition de la force de l'OTSC le 5 janvier. En fait, la composition de cette force a été rapportée par les médias quelques heures plus tard, comme l’indique la version rectifiée de ce communiqué ci-dessus.

  • 6 janvier 2022

    Une version précédente de la légende photo a incorrectement identifié la personne sur la photo comme un membre des forces de sécurité. La légende photo a été corrigée afin de décrire la personne qui passe devant le feu comme étant un manifestant.