En août 2021, les forces talibanes ont rapidement pris le contrôle de la quasi-totalité de l'Afghanistan à la suite de l’annonce du retrait militaire des États-Unis. Le chaos et les violences à l'aéroport de Kaboul ont entravé l'évacuation d’Afghans. Dans plusieurs provinces, les talibans ont exécuté sommairement des représentants du gouvernement afghan et des membres des forces de sécurité. Après leur prise de pouvoir, les talibans ont aussi mené des descentes aux domiciles d'anciens responsables gouvernementaux, de journalistes et de membres de la société civile. Les autorités talibanes restreignent de plus en plus les droits des femmes et la liberté des médias, comme dans les zones précédemment contrôlées. Les combats de 2020/21 ont fait un nombre record de victimes civiles, lors d’attaques par les talibans ou par l'État islamique, et lors des frappes aériennes menées par le gouvernement. La hausse du nombre de personnes déplacées à l'intérieur du pays représente un énorme défi pour les agences afghanes d'aide humanitaire. Le système de santé afghan n’est pas en mesure de faire face efficacement à la pandémie de Covid-19.

Communiqués