Alors que le monde s'urbanise et s'industrialise toujours davantage et que les effets des changements climatiques s'intensifient, les crises environnementales vont avoir des effets de plus en plus dévastateurs sur la vie, la santé et les moyens d'existence des habitants de la planète. L'absence de règles juridiques -ou leur non-application- dans des activités comme l'exploitation minière industrielle et artisanale, les grands barrages, la déforestation, les réseaux nationaux d'alimentation en eau et les systèmes sanitaires, ainsi que les industries très polluantes, peut conduire à toutes sortes de violations des droits humains. Les militants et les citoyens ordinaires qui défendent leurs droits à la terre et l'environnement courent le risque d'être victimes de manœuvres d'intimidation ou de harcèlement juridique, voire d'actes de violence meurtriers. Les principales victimes d'une dégradation de l'environnement sont souvent des communautés pauvres et marginales qui n'ont guère de possibilités de participer effectivement aux prises de décision et au débat public sur les questions environnementales, et ont un accès limité à des tribunaux indépendants afin d'obtenir que des comptes soient rendus et des réparations.

Vidéos

Watch more

News