Skip to main content

Yémen : Les Houthis ont expulsé des migrants éthiopiens vers l'Arabie saoudite

Des forces saoudiennes ont aussi tiré sur des migrants et en détiennent des centaines dans des conditions déplorables

(Beyrouth, le 13 août 2020) - En avril 2020, les forces houthies contrôlant des territoires dans le nord du Yémen ont expulsé de force des milliers de migrants éthiopiens vers l’Arabie saoudite, citant le Covid-19 comme prétexte et tuant des dizaines de personnes, a déclaré Human Rights Watch aujourd'hui. Les gardes-frontières saoudiens ont ensuite tiré sur des migrants, tuant des dizaines de personnes, tandis que des centaines d’autres migrants se sont échappés vers une zone frontalière montagneuse. 

Des migrants éthiopiens ont déclaré à Human Rights Watch avoir passé plusieurs jours sans nourriture ni eau. Les autorités saoudiennes ont ensuite autorisé des centaines de migrants à franchir la frontière, mais les ont ensuite détenus arbitrairement dans des centres insalubres où ils ont été soumis à des abus, sans pouvoir contester légalement leur détention ou leur expulsion éventuelle vers l'Éthiopie. Des centaines d’autres migrants, dont des enfants, se trouvent peut-être encore dans la région montagneuse frontalière.

« Le mépris affiché par les Houthis et les forces saoudiennes envers la vie de civils tout au long du conflit armé au Yémen a aussi été mis en évidence en avril lors des actions menées contre des migrants éthiopiens à la frontière entre les deux pays », a déclaré Nadia Hardman, chercheuse sur les droits des réfugiés et migrants à Human Rights Watch. « Les Nations Unies devraient intervenir face aux menaces immédiates auxquelles sont confrontées les migrants éthiopiens, et demander que les personnes ayant commis des meurtres et d’autres exactions soient tenues de rendre des comptes. »

Communiqué complet en anglais : en ligne ici.

-------------------

Articles

Le  Monde    AfrikMag     Jeune Afrique

Marianne    La Croix     Times of Israel (FR)

Tweets

Your tax deductible gift can help stop human rights violations and save lives around the world.

Thème