Skip to main content

Vietnam : Durcissement de la répression de la dissidence pacifique

La nouvelle vague d'arrestations survient durant la période précédant la tenue du 13ème congrès du Parti communiste

(En haut) Pham Chi Dung, Nguyen Tuong Thuy, et Le Huu Minh Tuan. (En bas) Pham Chi Thanh, Tran Duc Thach, et Dinh Thi Thu Thuy. © Privé

(New York, le 19 juin 2020) - Le gouvernement vietnamien est en train d’intensifier sa répression contre les activistes des droits humains et les dissidents avant le 13ème  congrès du Parti communiste qui doit se tenir en janvier 2021, a déclaré aujourd'hui Human Rights Watch. Les autorités ont arrêté et condamné de nombreuses personnes pour crimes politiques entre fin 2019 et juin 2020.

Les autorités de diverses régions ont arrêté et inculpé des membres de l'Association des journalistes indépendants, un membre de l’organisation Brotherhood for Democracy (Fratrie pour la démocratie), ainsi que des écrivains et activistes indépendants. Les tribunaux ont également arrêté plusieurs dissidents qui avaient été précédemment détenus, et les ont condamnés à de nouvelles peines de prison « Le Vietnam réprime encore plus durement la dissidence cette année, et d'autres pays devraient dénoncer ces agissements », a déclaré John Sifton, directeur du plaidoyer auprès de la division Asie à Human Rights Watch. « Les alliés et partenaires commerciaux du Vietnam devraient demander aux autorités de Hanoi de libérer ces prisonniers politiques. »

Selon les informations dont dispose Human Rights Watch, au moins 150 personnes ont été condamnées simplement pour avoir exercé leur droit à la liberté d'expression ou d'association, et sont actuellement en prison. Au moins 15 autres personnes ont été inculpées mais n'ont pas encore été jugées.

La police de Hô Chi Minh-Ville a arrêté Nguyen Tuong Thuy en mai 2020 et Le Huu Minh Tuan en juin 2020, apparemment en raison de leur affiliation à l'Association des journalistes indépendants. Le président de l'organisation, Pham Chi Dung, avait précédemment été arrêté en novembre 2019, apparemment en raison de son opposition à l'accord de libre-échange UE-Vietnam. Les trois hommes ont été inculpés de diffusion de propagande anti-étatique en vertu de l'article 117 du code pénal.

En avril, la police de la province de Nghe An a arrêté un ancien prisonnier politique, Tran Duc Thach, pour son appartenance présumée à l'organisation Fratrie pour la démocratie, et l'a inculpé de subversion.

En janvier, la police de la province de Dak Nong a arrêté Dinh Van Phu. En avril, la police de la province de Hau Giang a arrêté Dinh Thi Thu Thuy. En mai, la police de Hanoi a arrêté Pham Chi Thanh (également connu sous le nom de Pham Thanh - Ba Dam Xoe), un écrivain. Ces trois personnes ont été accusées d'avoir publié sur Facebook et sur d'autres plateformes Internet des opinions hostiles au parti et à l'État, en violation de l'article 117 du code pénal.

Communiqué complet : en ligne ici.

------------

Tweets

Your tax deductible gift can help stop human rights violations and save lives around the world.

Région/Pays