Le bilan du Vietnam en matière de droits humains est problématique dans divers domaines. Le Parti communiste conserve le monopole du pouvoir politique et ne tolère aucune opposition. Les droits fondamentaux, y compris la liberté d'expression, d'opinion, de presse, d'association et de religion, sont limités. Les militants des droits humains et les blogueurs sont victimes de harcèlement, d'intimidation ou d'agressions physiques, ou sont emprisonnés. Des fermiers sont privés de leurs terres sans compensation adéquate, et les travailleurs ne sont pas autorisés à former des syndicats indépendants. La police recourt à la torture et à des passages à tabac pour extorquer des aveux. Le système de justice pénale manque d'indépendance. Face à cette situation, un nombre croissant de blogueurs et d’activistes appellent publiquement à la démocratie et à des libertés élargies.

Vidéos

Watch more

News