Une photo géante de Liu Xiaobo, lauréat du prix Nobel de la paix 2010, près d’un fauteuil vide ou ont été posées son certificat et sa médaille, lors de la cérémonie tenue dans la la Maire d’Oslo, en Norvège, le 10 décembre 2010.

© 2010 Reuters

(New York, le 26 juin 2017) - Le gouvernement chinois devrait immédiatement et sans condition permettre au Prix Nobel de la paix 2010 Liu Xiaobo et à sa femme Liu Xia d’obtenir des soins médicaux, que ce soit  en Chine ou à l'étranger, a déclaré Human Rights Watch aujourd'hui. Liu Xiaobo et sa femme devraient également avoir libre accès à leur famille, à leurs amis et à leurs avocats.

L'avocat de Liu Xiaobo, Shang Baojun, a indiqué le 26 juin que Liu a récemment été transféré de sa prison dans la province du Liaoning, dans le nord de la Chine, à un hôpital de la capitale provinciale, Shenyang, où il est traité pour un cancer du foie en phase terminale. Liu a été arbitrairement emprisonné depuis qu'il a été placé en détention provisoire en 2008. Très peu d'informations ont filtré sur son traitement en prison, y compris au sujet de son accès, ou manque d’accès à des soins médicaux adéquats, selon Human Rights Watch.

« La culpabilité du gouvernement chinois dans l’emprisonnement injuste de Liu Xiaobo est accentuée par le fait qu'ils ne l'ont libéré que lorsqu'il est devenu gravement malade », a déclaré Sophie Richardson, directrice de recherches sur la Chine au sein de la division Asie de Human Rights Watch. « Le gouvernement devrait immédiatement permettre à Liu Xiaobo et à son épouse, Liu Xia, d'obtenir un traitement adéquat dans le centre médical de leur choix. »

Liu, ancien professeur de littérature à l'Université normale de Pékin, a d’abord été emprisonné pendant 21 mois dans la foulée de la répression des manifestations de la Place Tiananmen de 1989, en raison de son soutien aux étudiants qui participaient à des rassemblements pacifiques.

Liu a été arrêté de nouveau le 8 décembre 2008, à l’avant-veille de la publication de « Charte 08 », un document pro-démocratie qu'il avait aidé à rédiger. Le 25 décembre 2008, après un procès ayant violé les normes internationales relatives aux procès équitables, Liu a été condamné à 11 ans de prison.

Le 8 octobre 2010, le Comité Nobel a décerné à Liu le prix Nobel de la paix en reconnaissance de sa « lutte de longue durée et non violente en faveur des droits humains en Chine ». Quatre jours auparavant, Human Rights Watch avait désigné Liu colauréat du Prix Alison Des Forges 2010.

Son épouse Liu Xia, sans faire l’objet d’une accusation formelle, a été assignée à résidence depuis l’attribution du prix Nobel de la paix à Liu Xiaobo en 2010.

Communiqué intégral en anglais :
www.hrw.org/news/2017/06/26/china-permit-liu-xiaobo-leave-medical-care

Chine : Liu Xiaobo, prix Nobel de la Paix

(Sous-titres via cc) - Portrait du dissident chinois  Liu Xiaobo, prix Nobel de la Paix 2010, réalisé en 2011 alors que Liu purgeait une peine de 11 ans de prison.

----------

À lire aussi :

Libération/AFP – “Chine: derrière Liu Xiaobo, le sort incertain des autres dissidents”

TWEETS :