Rapports

Des demandeurs d'asile maltraités aux États-Unis et expulsés vers des situations d’abus au Cameroun

Le rapport de 174 pages, intitulé « ‘Comment pouvez-vous nous renvoyer ?’ : Des demandeurs d'asile maltraités aux États-Unis et expulsés vers des situations d’abus au Cameroun », retrace ce qui est arrivé aux quelque 80 à 90 Camerounais expulsés des États-Unis sur deux vols en octobre et novembre 2020, et d'autres expulsés en 2021 et 2019. Les personnes renvoyées au Cameroun ont fait l'objet d'arrestations et de détentions arbitraires ; de disparitions forcées ; de torture, viol et autres violences ; d’extorsion ; de poursuites injustes ; de confiscation de leurs cartes d'identité nationales ; de harcèlement ; et d’abus contre leurs proches. Beaucoup ont également déclaré avoir subi une force excessive, une négligence médicale et d'autres mauvais traitements lors de leur détention par les Services d’immigration et de douane (Immigration and Customs Enforcement, ICE) aux États-Unis.

Rechercher

Filtrer par

  • La détention des personnes migrantes au Canada et son impact en matière de santé mentale

    Ce rapport de 100 pages, intitulé « Je ne me sentais pas comme un être humain : La détention des personnes migrantes au Canada et son impact en matière de santé mentale » (rapport complet en anglais, résumé et recommandations en français), établit que les personnes migrantes en détention, y compris celles ayant fui des p

    map content
    202106drd_canada_detention_cover
  • Expulsions massives et abus par le Cameroun à l’encontre de réfugiés nigérians

    Selon ce rapport depuis le début de l'année 2015, des soldats camerounais ont torturé, agressé et exploité sexuellement des demandeurs d'asile nigérians dans des régions éloignées de la frontière, les empêchant de contacter des réfugiés de l'ONU et d'être renvoyés, souvent avec violence, des dizaines de milliers au Nigér

    map content
    Cover for Cameroon Report in French
  • Abus policiers à Calais contre les migrants, enfants et adultes

    Le rapport montre que les forces de l’ordre à Calais, en particulier les Compagnies républicaines de sécurité (CRS), ont recours de façon routinière à la pulvérisation de gaz poivre sur des migrants, enfants et adultes, alors qu’ils sont endormis ou dans d’autres situations où ils ne représentent aucune menace.

    Cover of the France Calais Report in French