(New York, le 7 septembre 2019) - Les autorités thaïlandaises devraient d’urgence enquêter le cas d'Od Sayavong, un réfugié laotien qui a souvent critiqué le gouvernement du Laos, et qui semble avoir été victime d’une disparition forcée, selon Human Rights Watch. Od Savayong, âgé de 34 ans, a été vu pour la dernière fois le 26 août, dans son domicile situé dans le district de Bueng Kum à Bangkok.

Od Sayavong

© 2019 Privé

« Le gouvernement thaïlandais devrait immédiatement fournir toute information dont il dispose au sujet de l’activiste laotien Od Sayavong », a déclaré Brad Adams, directeur de la division Asie à Human Rights Watch. « Les rues de Bangkok devraient être protégées contre le risque d’enlèvements ou d’arrestations injustifiées. »

Les collègues d'Od ont signalé sa disparition à la police thaïlandaise le 2 septembre. Toutefois, l'enquête à ce sujet ne semble pas avoir progressé. Le 6 septembre, le porte-parole du ministère de la Défense, le lieutenant général Kongcheep Tantravanich, a indiqué qu’il ignorait ce qu’il était advenu d’Od.

Human Rights Watch a exprimé sa profonde préoccupation quant à la sécurité d’Od. Il est affilié au groupe « Free Lao », un réseau informel de travailleurs migrants laotiens et d’activistes en exil basés à Bangkok et dans des provinces voisines, qui militent pacifiquement pour les droits humains et la démocratie au Laos.

Communiqué intégral en anglais :

www.hrw.org/news/2019/09/07/thailand-lao-refugee-feared-disappeared

------------