L'avocat Taner Kılıç, président du conseil d'administration d'Amnesty International en Turquie.

© 2017 Amnesty International

(Istanbul, le 10 juin 2017) - La décision d'un tribunal turc de placer le défenseur des droits humains Taner Kılıç en détention dans l’attente d’un procès constitue une grave injustice, a déclaré Human Rights Watch aujourd'hui.

Taner Kılıç est un avocat qui préside le conseil d'administration de la section turque d'Amnesty International. Dans la nuit du 9 juin 2017, un juge d'Izmir n ° 3 a ordonné le placement en détention provisoire de Taner Kilic, soupçonné d'être membre du reseau « Fethullahist Terror Organization », sur la base d’allégations qui ne constituent toutefois pas de preuves d'une infraction criminelle. Kılıç a été arrêté par la police antiterroriste à Izmir le 6 juin, et se trouve toujours en détention.

« L'arrestation de Taner Kılıç suivie de son incarceration constituent une parodie de la justice », a déclaré Hugh Williamson, directeur de la division Europe et Asie centrale à Human Rights Watch. « Les autorités turques devraient abandonner les poursuites engagées contre Kılıç et le libérer immédiatement. »

Communiqué détaillé en anglais :

www.hrw.org/news/2017/06/10/turkey-jailing-amnesty-head-unjust

Dans la presse :

Metro

Tweet :