Nadezhda Tolokonnikova, l’une des chanteuses du groupe punk féministe Pussy Riot, lors d’une audience de la Cour suprême à Saransk (Mordovie), dans le sud-ouest de la Russie, le 26.07.13.

© 2013 Reuters

(Moscou, le 27 septembre 2013) - Une chanteuse du groupe punk féministe Pussy Riot a publié une lettre ouverte décrivant des conditions «intolérables » en prison ainsi qu’une menace de mort reçue après qu’elle se soit plainte, a déclaré Human Rights Watch aujourd'hui .

Le 23 septembre, Nadezhda Tolokonnikova a entamé une grève de la faim pour protester contre les menaces proférées par le personnel ainsi que les conditions de vie et de travail  déplorables qui menacent son bien-être physique et psychologique, dans la colonie pénitentiaire où elle purge sa peine de prison.

« Ces allégations sont extrêmement graves et inquiétantes », a déclaré Tanya Lokshina, directrice du programme Russie à Human Rights Watch. « Les autorités devraient sans délai mener une enquête rigoureuse sur les accusations portées par Nadezhda Tolokonnikova, et s'assurer qu'elle ne subira pas de représailles suite à sa lettre ouverte. »

Nadezhda Tolokonnikova, 23 ans, est l'une des trois chanteuses du groupe punk féministe Pussy Riot condamnées l'année dernière pour « hooliganisme motivé par la haine » après avoir  chanté une « prière » politique dans la cathédrale du Christ-Sauveurà Moscou, le 21 février 2012.

Le 23 septembre, Nadezhda Tolokonnikova a déclaré dans une lettre ouverte qu'elle avait entamé une grève de la faim pour protester contre les conditions déporables, « proches de l’esclavage », dans la colonie pénitentiaire nº 14 en Mordovie, dans le sud-ouest de la Russie, où elle purge sa peine de deux ans.

La lettre de Tolokonnikova affirme par exemple que les prisonniers et prisonnières sont contraints de travailler 16 à 17 heures par jour, cousant des uniformes de police, et n’ont au mieux que quatre heures de sommeil par nuit, avec une journée de repos tous les mois et demi.

Pour lire le communiqué intégral en anglais, veuillez cliquer ici.