Trop souvent, les milliers d'enfants non accompagnés qui arrivent dans des pays étrangers sans parents ni personnes chargées de s’occuper d’eux se retrouvent piégés dans leur statut de migrants, avec des fonctionnaires qui accordent peu de considération à leurs vulnérabilités et à leurs besoins en tant qu’enfants. Ils peuvent se voir refuser l'accès à des services médicaux ainsi qu’à une éducation adéquats, être maltraités par la police, les gardes et les autres détenus, et se retrouver dans l’incapacité de demander l'asile. Ils peuvent languir dans des centres de détention ressemblant à des prisons, dans des conditions qui sont souvent dégradantes et inhumaines, et un grand nombre d’enfants sont détenus dans des cellules avec des adultes qui leur sont étrangers. Les enfants maintenus en détention, en particulier pendant de longues périodes et sans libération en vue, souffrent de conséquences durables, physiquement et mentalement. La détention peut créer de nouveaux traumatismes ou exacerber les précédents.

Vidéos

Watch more

News