Skip to main content

Guatemala : Trois meurtres de personnes LGBT en une semaine

Les autorités devraient enquêter et prendre des mesures fortes pour protéger les personnes LGBT

L’activiste guatémaltèque Andrea González, qui défendait les droits des personnes transgenres dans ce pays. © OTRANS Reinas de la Noche (Guatemala)

(New York, le 22 juin 2021) – Des agresseurs non identifiés ont tué deux femmes transgenres et un homme gay au Guatemala lors d'attaques distinctes en l'espace d'une semaine, a déclaré Human Rights Watch aujourd'hui. L’une des victimes était Andrea González, dirigeante d'une organisation de défense des droits des personnes transgenres au Guatemala. Le bureau du procureur général devrait immédiatement mener des enquêtes approfondies et indépendantes sur ces affaires, afin de traduire les responsables en justice.

Des organisations de la société civile guatémaltèque ont signalé que ces trois récents  meurtres portent à au moins 13 le nombre total de meurtres de lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT) jusqu'à présent en 2021. Le bureau du médiateur a signalé qu'en 2020, au moins 19 personnes LGBT ont été assassinés au Guatemala.

« Pour protéger les personnes LGBT et éviter que 2021 ne devienne l'une des années les plus meurtrières pour les minorités de genre et sexuelles au Guatemala, les autorités devraient s’assurer que justice soit rendue pour ces meurtres », a déclaré Cristian González Cabrera, chercheur auprès de la division Droits LGBT à Human Rights Watch. « Les enquêtes menées par le bureau du procureur général devraient viser a déterminer si les victimes ont été ciblées sur la base de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre ou de leur travail de défense des droits LGBT. »

Andrea González, tuée le 11 juin dans la ville de Guatemala, dirigeait l’organisation OTRANS Reinas de la Noche (OTRANS Reines de la Nuit), une organisation qui défend les droits des femmes transgenres. Cecy Caricia Ixpata, membre d'OTRANS, est décédée le 9 juin à l'hôpital Salamá à Baja Verapaz, où elle résidait, des suites de blessures subies lors d'une attaque par deux personnes non identifiées.

L'Observatoire national des droits humains LGBTIQ+ a rapporté qu'un homosexuel avait été abattu le 14 juin à Morales, Izabal.

Communiqué complet en anglais : en ligne ici.

--------------------------

Tweets

Your tax deductible gift can help stop human rights violations and save lives around the world.

Région/Pays

Thème