Un appel à la libération de huit défenseur.e.s iranien.ne.s des droits environnementaux, lancé en juillet 2018, six mois après le début de leur « emprisonnement injuste ». En haut, de gauche à droite : Taher Ghadirian, Niloufar Bayani, Amirhossein Khaleghi et Houman Jokar. En bas, de gauche à droite : Abdolreza Kouhpayeh, Morad Tahbaz, Sepideh Kashani et Sam Rajabi. En novembre 2019, plusieurs d’entre eux ont été condamnés à l'issue d'un procès entaché d'irrégularités.

© 2018 #AnyHopeForNature

(Beyrouth, le 22 novembre 2019) - Un tribunal révolutionnaire iranien a condamné au moins six écologistes à des peines de prison à l'issue d'un procès inéquitable lors duquel ils n'ont apparemment pas pu examiner l’ensemble des preuves retenues contre eux, a déclaré Human Rights Watch aujourd'hui. Le 20 novembre, le tribunal a rendu son verdict à l’encontre des six accusés, qui étaient détenus depuis janvier 2018. Ils ont été reconnus coupables de « collaboration avec les États-Unis, un État ennemi », et condamnés à des peines de prison allant de 4 à 10 ans.

Le 20 novembre, Gholamhossein Esmaili, porte-parole du pouvoir judiciaire, a déclaré à l'agence Mehrsnews que la 15ème Chambre du tribunal de première instance révolutionnaire de Téhéran avait rendu des verdicts à l’encontre de six accusés qui sont membres de la Fondation persane pour le patrimoine de la faune (Persian Wildlife Heritage Foundation, PWHF). Cette organisation consacre ses efforts à la préservation de la biodiversité en Iran.

« Après que les autorités aient déjà détenu ces experts environnementaux pendant 20 mois, le tribunal révolutionnaire iranien les a maintenant condamnés à des peines allant jusqu'à 10 ans de prison, apparemment sans leur permis de voir toutes les preuves prétendument retenues contre eux », a déclaré Michael Page, directeur adjoint pour le Moyen-Orient à Human Rights Watch.

Le tribunal a condamné les six personnes suivantes Niloufar Bayani (10 ans de prison), Morad Tahbaz (10 ans), Taher Ghadirian (8 ans), Houman Jokar (8 ans), Sepideh Kashani (6 ans) et Amir Hossein Khaleghian (6 ans). On ignore actuellement si des verdicts ont été rendus à l’encontre de deux autres accusés,  Abdolreza Kouhpayeh et Sam Rajabi.

Communiqué complet en anglais :

www.hrw.org/news/2019/11/22/iran-environmentalists-sentenced

-------------------------

Dans les médias

20Minutes.fr     LaPresse.ca      RFI (répression)

Tweets