(Beyrouth, le 24 juin 2019) – Les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT) vivant au Moyen-Orient et en Afrique du Nord répondent aux mythes et stéréotypes les concernant, dans une nouvelle vidéo réalisée conjointement par Human Rights Watch et la Fondation arabe pour les libertés et l’égalité (AFE), et sur une page multimédia intitulée « Face aux mythes » (version complète en anglais – version abrégée en français).  

Bien que ces mythes puissent se révéler dangereux, les activistes qui se sont confiés à Human Rights Watch et à la fondation AFE les affrontent chaque jour avec grâce, détermination et humour. Dans vidéo, ils déboulonnent ces idées reçues et partagent leur vécu avec d’autres personnes LGBT de la région pour qu’elles sachent qu’elles ne sont plus seules.

« Il ny a rien qui cloche chez vous, vous nêtes pas malade. Lamour na jamais été une maladie, or tout ce que nous faisons, cest aimer », déclare un activiste, Mhamad Hjeij, quand on lui demande quel message il veut transmettre aux autres personnes LGBT du monde arabe.

À propos de l’idée qui veut que « les personnes LGBT doivent faire leur coming-out », une activiste transgenre du Golfe estime : « Je nai pas le sentiment de devoir sortir du placardpour que mon identité soit validée et que je fasse partie de la communauté LGBT. Dabord, je ny ai jamais été, dans ce placard. »

Cette vidéo fait suite à un précédent dossier multimédia publié par Human Rights Watch en 2018, intitulé Plus jamais seuls, et qui donnait déjà un aperçu de la manière dont les activistes LGBT de la région luttaient contre la discrimination. Face aux efforts des États pour réduire au silence les voix LGBT, ces campagnes se font l’écho de la résistance à l’adversité des personnes LGBT, qui ont le courage de se battre pour leur droit de vivre et d’aimer, malgré les risques liés à ces activités.

------------------------

Tweets