FACE AUX MYTHES

Voix LGBT au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

En avril 2018, Human Rights Watch et la Fondation arabe pour les libertés et l'égalité (AFE) ont publié conjointement un dossier multimédia intitulé  « Plus jamais seuls » : Voix LGBT au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Les courtes vidéos montraient que les personnes LGBT de ces régions n’étaient plus isolées, mais faisaient partie d’une communauté marquée par la solidarité et méritant un fort soutien. Aujourd’hui, ce nouveau projet issue la collaboration entre Human Rights Watch et l’AFE examine les mythes auxquels sont confrontées les personnes LGBT dans le monde arabe. Des militants des droits LGBT expliquent comment ces mythes et stéréotypes affectent leur vie, et comment y répondre.

Version complète en anglais >> www.hrw.org/facing-the-myths

Communiqué en français.

 

(Vidéo - Sous-titres en anglais)

 

 

Ce n’est pas le résultat d’un traumatisme. C’est en soi et c’est normal.

Farouk Ashour, Libye

 

Farouk Ashour, un homme libyen homosexuel qui milite pour les droits des personnes LGBT, a déclaré à Human Rights Watch qu'il avait été menacé de mort par des milices en Libye.

Il s'est rendu compte qu'il ne pourrait jamais être en sécurité dans son pays, et a demandé l'asile aux Pays-Bas. Il a expliqué qu'il ne pourrait jamais vivre librement en Libye, où de nombreuses personnes croient encore que l’homosexualité est une maladie.

Or, en 1992, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a retiré l'homosexualité de la Classification internationale des maladies. Depuis lors, des associations médicales du monde entier, du Liban à l'Inde en passant par le Brésil, ont reconnu que l'attirance envers les personnes du même sexe n'était pas un trouble mental.

Vos parents finiront par vous accepter, comme vous êtes, tôt ou tard. En attendant, c’est leur problème, pas le vôtre.

Liz, Algérie

 

Liz, une femme algérienne transgenre, a fondé l’une des premières organisations de défense de droits LGBT en Afrique du Nord. Elle a déclaré avoir fui l’Algérie en 2009 en raison des menaces de mort, y compris un avertissement qu’elle serait tuée si elle ne quittait pas le pays dans les 10 jours.

Après avoir vécu au Liban, elle réside aujourd’hui dans un pays européen, où elle étudie le droit.

Parce qu’elle est à la fois homosexuelle et transgenre, elle répond constamment aux questions de personnes qui ne comprennent pas pourquoi elle a opté pour ce changement, quand elle était connue en tant qu’homme, si elle est attirée par les femmes.

 « Cela me dérange beaucoup, d’abord parce que cela ne regarde personne, mais aussi parce que le fait que je sois trans ne veut pas dire que je suis hétéro », at-elle déclaré. « Nous devons abandonner ces schémas binaires car ils nuisent à tant de personnes. »

Nous dévoilons notre vrai visage, nous ne craignons pas le regard de la société.

Rima, Tunisie

 

Rima est originaire d'une petite ville en Tunisie. Coiffée d’un fez de couleur vermeil, elle est souriante et s’exprime avec assurance dans la vidéo (1:25).

Rima est souvent confrontée au mythe selon lequel les lesbiennes sont supposées avoir une apparence masculine. Des personnes hétérosexuelles lui disent souvent qu’elle « ne ressemble pas à une lesbienne », alors qu’au sein de la communauté LGBT, on lui reproche parfois de ne pas être « suffisamment gay ».

Peu de temps après le tournage de la vidéo au Liban, Rima s’est vu interdire le droit de retourner dans ce pays, où elle avait assisté à une conférence sur les questions relatives aux LGBT. Les responsables de la sécurité à la frontière l'ont accusée de « ternir la société et la morale arabes », a-t-elle déclaré.

Dans de nombreux pays, des dirigeants politiques et des chefs religieux ont propagé cet autre mythe, selon lequel les militants LGBT corromperaient les cultures locales avec des idées occidentales.

Mais ce mythe est contredit par le fait les activistes des pays arabes ont développé indépendamment un mouvement à part entière, basé sur leurs propres expériences, au lieu de simplement refléter celles qui sont vécues dans les pays occidentaux.

Ce n’est pas un trouble qu’il faut soigner. L'amour n'a jamais été une maladie.

Mhamad Hjeij, Liban

 

Mhamad Hjeij est un homme libanais qui est ouvertement homosexuel, mais, tout comme Rima, il a dû écouter des commentaires d'autres homosexuels qui lui disaient qu'il n'avait « pas l'air gay ». Même des membres de la communauté LGBT propageaient le mythe selon lequel les personnes homosexuelles étaient censées avoir une certaine apparence et correspondre à certains stéréotypes.

Mhamad a également rencontré des gens qui étaient convaincus que les personnes LGBT avaient été maudites et rejetées par Dieu, et qu’elles avaient besoin d'être guéries. D’autres gens estimaient que les personnes LGBT étaient « anormales » et qu'elles devaient être prises en pitié.

À travers le monde, des personnes LGBT ont été soumises à une soi-disant « thérapie de conversion » aux mains de psychiatres, de conseillers psychologiques ou de personnalités religieuses pour tenter de modifier leur orientation sexuelle ou leur identité de genre.

Ce qui a été particulièrement douloureux pour Mhamad est que ses propres parents, qui ont découvert son orientation sexualité par le bais de son activisme sur les médias sociaux, sont décédés avant de l’accepter tel qu’il est.

Mhamad souhaite qu’à travers le Moyen-Orient, les autre personnes LGBT sachent qu'elles bénéficient du soutien et de la solidarité de la part de leur communauté.

 

Les textes ci-dessus sont des traductions partielles de témoignages recueillis et rédigés (en anglais) par Rasha Younes et Philippa H. Stewart.

Ressources

Contacts régionaux

Algérie

Alouen
@AAlouen
https://facebook.com/AAlouen

TransHomoDz
www.transhomosdz.org
@TRANSHOMOSDZ
https://facebook.com/LGBTQIAlgerie

Mahabba
https://facebook.com/CollectifMahabba/?fref=gc&dti=745007802265670&hc_location=ufi

Collectif féministe d'Alger

Égypte

Bedayaa
@Bedayaa1

Mesahat
@Mesahat1

Rainbow Egypt
@rainbowegyptorg

Solidarity with LGBT Egypt
https://solidaritywithegyptlgbt.wordpress.com
@swelgbtq
https://facebook.com/swelgbtq

Irak

Rasan Organization
www.rasanorg.org
@Rasan_Org
https://facebook.com/rasanorganization

Iraqueer
www.iraqueer.org
@IraQueer
https://facebook.com/IraQueer

Jordanie

Rainbow Street
Site: https://t.co/FSzWCPHtlg
@RainbowStweet
https://www.facebook.com/RainbowStreetOrg

MyKali
Site (English): https://goo.gl/7zLNAo
Site (Arabic): https://goo.gl/77mkR4
@mykali_mag
https://www.facebook.com/mykalimag

LGBT Jordan
@LGBTJordan
https://facebook.com/LGBTIjordan

Liban

AFE
www.afemena.org
@AFEMENA
https://facebook.com/afemena.org

Helem
www.helem.net
@HelemLebanon
https://facebook.com/Official-Page-for-Helem-Lebanon-133916233311662

MOSAIC
www.mosaic-mena.news
@MOSAIC_MENA
https://facebook.com/MOSAIC.MENA

M-Coalition
www.m-coalition.org
@themcoalition
https://facebook.com/mcoalition

Maroc

Akalyat
www.akaliyatmag.com
@akaliyat1
@AkaliyatMag
https://facebook.com/Association.Akaliyat

UFL
@UnionFemLibre
https://facebook.com/UnionFeministeLibre

Mouvement alternatif pour les libertés individuelles (MALI)
https://medium.com/mali-maroc
@MALImaroc
https://facebook.com/MALIMaroc09

Palestine

Aswat
www.aswatgroup.org
@AswatGroup
https://facebook.com/aswat.voices

AL QAWS
www.alqaws.org
@alQaws
https://facebook.com/AlQawsorg?ref_type=bookmark

Tunisie

Mawjoudin
www.mawjoudin.org
@Mawjoudin
https://facebook.com/mawjoudin.tn

Chouf
@ChoufTn
@ChoufMinorities
https://facebook.com/CHOUF-1513828662208035

Damj
www.damj.co
@AssociationDamj
https://facebook.com/damj.tunisie

Tweets