Huit organisations syriennes et internationales de défense des droits humains et de la société civile ont appelé aujourd’hui les États membres du Conseil de sécurité de l’ONU à aborder d’urgence les problèmes des arrestations arbitraires, des enlèvements, des tortures et autres mauvais traitements, et des disparitions forcées dont ont été victimes des dizaines de milliers de Syriens aux mains de leur gouvernement, de divers groupes armés et de l'État islamique.

Les forces gouvernementales ont soumis des dizaines de milliers de personnes à la détention arbitraire, à la torture et à d'autres mauvais traitements, à des disparitions forcées et à des exécutions extrajudiciaires. Dans de nombreux cas, ces violations constituent des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité.

Les organisations soussignées ont adressé aux États membres du Conseil de sécurité de l’ONU plusieurs recommandations visant à mettre fin aux souffrances des familles des personnes détenues arbitrairement ou « disparues », et à faciliter leur quête de justice.

Liste de recommandations en anglais.

Organisations signataires :

Amnesty International

Dammeh

Dawlaty

Families for Freedom

Human Rights Watch

Nophotozone

Syria Campaign

Women Now

Déclaration complète en anglais :

www.hrw.org/news/2019/05/13/syria-tell-families-missing-fate-loved-ones

----------------------

Dans les médias

Le Figaro    Libération    OLJ     VOA Afrique

Tweets