Un citoyen ukrainien, âgé et handicapé, s’apprête à traverser le pont de Stanitsa Luhanska, dans l'est de l'Ukraine, dans des conditions difficiles et dangereuses, le 6 avril 2018.

© 2018 John Wendle pour Human Rights Watch

(Kiev, le 29 novembre 2018) - Les personnes âgées qui doivent se déplacer entre la région de Louhansk, dans l'est de l'Ukraine, et des zones contrôlées par le gouvernement se heurtent à des obstacles arbitraires qui posent des risques à leur santé et à leur sécurité, a déclaré aujourd'hui Human Rights Watch.

L’un des principaux problèmes est le fait que les autorités qui contrôlent cette région n’ont toujours pas pris de mesures pour s’assurer que le pont de Stanitsa Luhanska – l’unique point de passage dans la zone – puisse être traversé avec sécurité par les civils. Or, le gouvernement exige que les habitants âgés des secteurs de Donetsk et de Louhansk, contrôlés par des groupes armés, soient enregistrés en tant que personnes déplacées et maintiennent aussi un lieu de résidence dans l’une des zones contrôlées par le gouvernement, afin de percevoir leur pension. En outre, des personnes âgées peuvent avoir besoin de traverser le pont afin de voir des membres de leur famille, ou d’accéder à des services comme des soins de santé.

« Traverser la ligne de conflit est une exigence à laquelle des milliers d’Ukrainiens âgés sont régulièrement confrontés, mais le pont de Stanitsa Luhanska est un point de passage dangereux pour eux », a déclaré Tanya Cooper, chercheuse sur l’Ukraine à Human Rights Watch. « Les deux parties au conflit devraient d’urgence faciliter la liberté de circulation en réparant ce pont, afin que tous puissent le traverser de manière sûre. »

Ukraine : Un pont dangereux près de la ligne de conflit

(Vidéo, sous-titres via cc) – Le pont de Stanitsa Luhanska, qui relie les zones contrôlées respectivement par le gouvernement et par les groupes armés dans l'est du pays, est particulièrement dangereux pour les milliers de personnes âgées qui sont régulièrement obligées de le traverser. HRW appelle à des réparations d'urgence, compte tenu de l'importance de ce point de passage.

Le gouvernement ukrainien et les groupes armés soutenus par la Russie devraient veiller à ce que le pont soit converti en point de passage sûr pour les civils, avec des services adéquats aux postes de contrôle.

Communiqué complet en anglais :

www.hrw.org/news/2018/11/29/ukraine-barriers-free-movement-older-people

Tweets