L'ex-Secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan (1938-2018), photographié en 2016.

© 2016 Reuters

Human Rights Watch a exprimé sa profonde tristesse suite au décès de l’ancien Secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, dont l’engagement fort en faveur de la promotion et de la défense des droits humains à travers le monde manquera à la communauté internationale.

« La communauté internationale a perdu une voix courageuse qui demandait des actions collectives face aux atrocités », a déclaré Bruno Stagno Ugarte, directeur exécutif adjoint de Human Rights Watch, chargé du plaidoyer. « Annan n'a jamais hésité à défier les responsables d’abus, peu importe le coût politique. Sa vision transformatrice des droits humains a inspiré tant de personnes et amélioré d'innombrables vies. »

En tant que Secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan a contribué à faire des droits humains un élément central des Nations Unies, plaidant pour que la promotion de ces droits soit l’un des principaux objectifs de l’organisation, au même titre que la paix et le développement. Il a agi contre l’exploitation sexuelle et les abus sexuels dans le cadre des opérations de maintien de la paix de l’ONU, instituant une politique de tolérance zéro à cet égard. Kofi Annan était également un ardent défenseur de la Cour pénale internationale et du principe de la responsabilité de protéger. Il a joué un rôle crucial dans la création des postes du Conseiller spécial de l’ONU pour la prévention du génocide, et du Représentant spécial pour les enfants dans les conflits armés.

Suite à son départ de l'ONU, Annan a continué de plaider en faveur des droits humains et de la prévention de conflits, par le biais de la Fondation Kofi Annan et de son rôle en tant que président de l’association The Elders. Il a notamment œuvré pour endiguer les violences postélectorales au Kenya en 2007, prévenir l’escalade du conflit en Syrie, et mettre fin à la discrimination à l’égard de la population musulmane Rohingya au Myanmar.

Human Rights Watch transmet ses plus sincères condoléances à la famille Annan, ainsi qu'aux membres de la Fondation Kofi Annan et de l’association The Elders.

Communiqué intégral en anglais :

www.hrw.org/news/2018/08/19/kofi-annan-memoriam

--------------