Liu Xia, la veuve du dissident chinois Liu Xiaobo, lauréat du prix Nobel de la paix, photographiée à l'aéroport international de Helsinki, à Vantaa, en Finlande, le 10 juillet 2018, en attendant de poursuivre son voyage vers l'Allemagne.

© 2018 Lehtikuva/Jussi Nukari via Reuters

(New York, le 10 juillet 2018) - Le gouvernement chinois a autorisé Liu Xia, la veuve du dissident Liu Xiaobo, à embarquer dans un avion à destination de l’Allemagne dans la matinée du 10 juillet 2018, presque un an jour pour jour après la mort de son mari, a déclaré Human Rights Watch aujourd'hui. Le gouvernement allemand a négocié la libération de Liu Xia, dont la santé s'est considérablement détériorée pendant près de huit ans d'assignation à résidence.

« C'est un immense soulagement que Liu Xia ait pu quitter la Chine et se rendre librement à l'étranger », a déclaré Sophie Richardson, directrice de la division Chine à Human Rights Watch. « Depuis l’attribution du prix Nobel de la paix à son mari emprisonné, Liu Xia était detenue de manière injuste. Nous félicitions le gouvernement allemand pour ses efforts soutenus afin d’obtenir la libération de Liu Xia. »

Liu Xia, une poétesse de 57 ans qui est aussi une artiste s’adonnant à la photographie, n'a jamais été accusée d'un quelconque crime. Toutefois, depuis l’attribution du prix Nobel de la paix à son mari emprisonné Liu Xiaobo en octobre 2010, elle a été arbitrairement soumise à une assignation à résidence. Tout au long de l'hospitalisation de Liu Xiaobo et jusqu'à sa mort le 13 juillet 2017, les autorités ont empêché Liu Xia de parler librement avec des membres de sa famille, ses amis ou les médias.

Communiqué intégral en anglais :

www.hrw.org/news/2018/07/10/china-nobel-laureates-widow-released

----------

À lire

Rapports