Elena Milashina, Rusland

© 2009 Patricia Williams

Le prix Alison Des Forges de Human Rights Watch salue le courage de personnes qui mettent leur vie en danger pour protéger la dignité et les droits d’autrui. Human Rights Watch collabore avec ces courageux défenseurs des droits humains pour créer un monde dans lequel les personnes puissent vivre sans violence, ni discrimination et oppression.

En tant que journaliste d’investigation de premier plan au sein de la rédaction de Novaya Gazeta, le principal quotidien russe indépendant, Elena Milashina fait le jour sur les violations des droits humains et la corruption au sein du gouvernement. Malgré les tentatives du gouvernement russe de réduire ses opposants au silence et de cacher les exactions commises, Elena Milashina garde son franc-parler, attirant l’attention internationale sur la répression dirigée par le gouvernement contre la société civile et les atteintes flagrantes aux droits humains perpétrées dans le Nord-Caucase.

Depuis l’assassinat de sa consœur et mentor Anna Politkovskaya en 2006, Milashina continue de publier des reportages sur les disparitions forcées, les détentions arbitraires, les exécutions extrajudiciaires, la torture et la persécution de membres des familles d’insurgés présumés en Tchétchénie et dans d’autres républiques du Nord-Caucase, région agitée de Russie. Elle joue également un rôle actif dans l’enquête indépendante portant sur l’assassinat de Natasha Estemirova, éminente défenseure tchétchène des droits humains enlevée et tuée en 2009.

Milashina a étroitement collaboré avec les chercheurs de Human Rights Watch pour rendre compte des atrocités commises par les deux camps lors du conflit russo-géorgien de 2008 en Ossétie du Sud et réclamer qu’un terme soit mis à l’impunité. Elle a également réalisé plusieurs missions communes avec Human Rights Watch en Ossétie du Sud, en Tchétchénie et au Daghestan dans le but d’interroger des victimes d’atteintes aux droits humains.

La société civile étant en butte à des attaques, Human Rights Watch rend hommage à Elena Milashina pour le courage dont elle fait preuve en exposant le bilan extrêmement médiocre de la Russie en matière de droits humains. 

---------------------

Mise à jour 5.4.12 : Elena Milashina a été violemment agressée à Moscou par deux inconnus, dans la nuit du 4 au 5 avril 2012. Article (en anglais).