Coupe du Monde 2018

La Russie accueillera la Coupe du Monde de la FIFA 2018 du 14 juin au 15 juillet. C'est une célébration mondiale du sport. Mais pendant que des millions de spectateurs suivront ce tournoi, il sera aussi important de jeter un regard au-delà des stades ultra-modernes, et d’être conscient du contexte. De nombreux travailleurs ayant construit les stades ont été exploités, et 21 d’entre eux sont décédés. Les autorités russes ont réprimé des manifestations pacifiques. C’est en Tchétchénie – république dans le sud de la Russie où la répression est particulièrement féroce – que résidera l'équipe nationale égyptienne. Cette Coupe du Monde se déroule dans un pays où les de violations des droits humains s’aggravent depuis 18 ans : pouvoir croissant du gouvernement de manière incontrôlée, restrictions portant sur Internet, ingérence dans la vie privée en ligne, attaques contre les journalistes, harcèlement des défenseurs des droits humains, et discrimination et violences contre les personnes LGBT. Il y a un peu plus d'un an, la FIFA a adopté une nouvelle politique à l’égard des droits humains, dont Human Rights Watch surveille l’application. Nous examinons également le rôle de la Russie en Syrie, dans l’espoir que la forte médiatisation de la Coupe du Monde pourrait être l’occasion de presser la Russie à agir pour mettre fin aux atrocités perpétrées contre les civils syriens.

Vidéos

Watch more
  • Report

    Guide pour les journalistes suivant la Coupe du Monde 2018 en Russie (en anglais)

News