Skip to main content

Turquie : La loi sur les médias sociaux accroît le risque de censure

Le Parlement devrait rejeter ce projet de loi, et les entreprises de médias sociaux devraient aussi s'y opposer

Deux hommes consultent leurs téléphones dans une ruelle près d’un bazar à Istanbul, en Turquie, le 18 juillet 2019. © 2019 AP Photo/Emilio Morenatti
Deux hommes consultent leurs téléphones dans une ruelle près d’un bazar à Istanbul, en Turquie, le 18 juillet 2019. © 2019 AP Photo/Emilio Morenatti

(Istanbul, le 27 juillet 2020) - Les efforts du gouvernement turc visant à renforcer son contrôle des médias sociaux augmenteront considérablement la censure en ligne, ce qui aggraverait encore le triste bilan de ce pays en matière de liberté d'expression, a déclaré Human Rights Watch aujourd'hui.

Le gouvernement turc a soumis au Parlement un amendement à la loi sur Internet afin qu’il soit rapidement adopté avant les vacances d'été. La loi modifiée contraindrait les plateformes de médias sociaux comme Twitter, Facebook et YouTube à se conformer à toute demande du gouvernement de bloquer ou de supprimer du contenu.

« Si elle est adoptée, la nouvelle loi permettra au gouvernement de contrôler les médias sociaux, de supprimer le contenu à volonté et de cibler arbitrairement des utilisateurs individuels », a déclaré Tom Porteous, directeur adjoint de la division Programmes à Human Rights Watch. « Les médias sociaux sont une bouée de sauvetage pour de nombreuses personnes qui les utilisent comme source d’informations, et cette loi marquerait donc le début d’une nouvelle ère sombre de censure en ligne. »

Communiqué complet en anglais : en ligne ici.

--------------------

Articles

L’Express/AFP   La Croix   Notre Temps     News24

 L’Obs      TdG

Tweets

Your tax deductible gift can help stop human rights violations and save lives around the world.