Un manifestant brandit une pancarte avec une photo de l’activiste chinois Xu Zhiyong à Hong Kong, le 27 janvier 2014, lors d’un rassemblement tenu pour protester contre sa condamnation à quatre ans de prison. En février 2020, Xu Zhiyong a de nouveau été arrêté.

© 2014 AP Photo

(New York, le 19 février 2020) - Les autorités chinoises devraient libérer l’activiste anti-corruption Xu Zhiyong qui a été arrêté le 15 février dans la ville de Guangzhou, selon Human Rights Watch qui estime qu’une telle libération devrait être immédiate et sans condition.

Xu Zhiyong, âgé de 46 ans, a cofondé en 2003 le centre d’aide juridique Open Constitution Initiative (« Gongmeng »), que les autorités ont fermé en 2009, ainsi que le Nouveau mouvement des citoyens (« New Citizens ’Movement »), une organisation non gouvernementale dédiee à la défense des droits civils.

« Le président Xi Jinping affirme que son gouvernement est caractérisé par l’ouverture et la transparence, mais les autorités ont détenu sans fondement l'un des plus éminents activistes anti-corruption du pays », a déclaré Yaqiu Wang, chercheuse sur la Chine à Human Rights Watch.

Cette arrestation fait suite au placement en détention, le 26 décembre, de l’avocat Ding Jiaxi, de l’universitaire Zhang Zhongshun et des activistes Dai Zhenya et Li Yingjun. Au cours des dernières semaines, Xu avait critiqué sur Twitter les tendances autoritaires du gouvernement, ainsi que sa gestion de l'épidémie de coronavirus.

Xu Zhiyong a déjà dû purger quatre ans de prison, de 2014 à 2018, après avoir aidé à organiser de petites manifestations du Nouveau mouvement des citoyens. Il avait été accusé d’organiser un « rassemblement d’une foule afin de troubler l'ordre public », et reconnu coupable.

Communiqué complet en anglais :

www.hrw.org/news/2020/02/19/china-free-prominent-legal-advocate

----------------

Et aussi …