Skip to main content

Tanzanie : Les personnes LGBT privées de soins de santé et d’autres droits

Les autorités mènent des politiques discriminatoires et procèdent à des raids et arrestations

Un homme homosexuel séropositif photographié de dos à Dar es Salaam, Tanzanie, le 16 novembre 2016. Dans ce pays, l’accès des personnes LGBT à des soins de santé est particulièrement difficile. © 2016 Kevin Sieff / Getty Images

(Nairobi, le 3 février 2020) - Les politiques de santé du gouvernement tanzanien empêchent les lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT) et d'autres personnes soumises au risque du VIH d’obtenir des soins adéquats, mettant en danger la santé publique, a déclaré Human Rights Watch dans nouveau. rapport publié aujourd'hui. La Tanzanie devrait réviser ces politiques, mettre fin aux arrestations arbitraires de personnes LGBT et interdire les examens anaux forcés qui sont souvent infligés à des individus présumés homosexuels.

Le rapport de 114 pages, intitulé « "If We Don’t Get Services We Will Die": Tanzania’s Anti-LGBT Crackdown and the Right to Health » (« "Sans soins de santé, nous risquons de mourir" : Répression anti-LGBT et violation du droit à la santé en Tanzanie »), documente diversess pratiques discriminatoires menées par le gouvernement tanzanien depuis 2016.

« Les autorités tanzaniennes ont orchestré une attaque systématique contre les droits des personnes LGBT, y compris leur droit à la santé », a déclaré Neela Ghoshal, chercheuse senior sur les droits LGBT à Human Rights Watch.

Communiqué complet en anglais :

www.hrw.org/news/2020/02/03/tanzania-obstructions-lgbt-health-rights

-----------

Dans les médias

TV5Monde/AFP    Seronet

Tweets

Your tax deductible gift can help stop human rights violations and save lives around the world.

Région/Pays

Thème