Une affiche montrant les signes manuels qui représentent les noms des 12 mois de l’année, photographiée le 17 avril 2016 dans une salle de classe pour élèves sourds dans le village de Lévêque (commune de Cabaret), au nord-ouest de Port-au-Prince, à Haïti.

© 2016 AP Photo/Dieu Nalio Chery

Nous considérons souvent comme naturelle notre capacité à communiquer avec d’autres personnes dans nos langues respectives. Toutefois, de nombreuses personnes sourdes ne peuvent pas bénéficier de telles interactions essentielles, en raison d’importants obstacles à l’utilisation de la langue des signes.

Plus de 70 millions de personnes sourdes à travers le monde utilisent la langue des signes pour communiquer. La Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées appelle les États à accepter, faciliter et promouvoir l'utilisation de la langue des signes afin que les personnes malentendantes puissent jouir de leurs droits sur un pied d'égalité avec d’autres personnes.

Kenya : Une école pour enfants sourds

Vidéo tournée dans une école pour enfants sourds au Kenya, mettant en lumière quelques-uns des défis auxquels sont confrontés les enfants et les jeunes souffrant de surdité, ainsi que les possibilités que leur offre l'éducation en langue des signes.

En cette Journée internationale des langues des signes, les gouvernements devraient veiller à ce que les personnes sourdes puissent aussi accéder à l’éducation, aux emplois, aux traitements médicaux et à d’autres services, en vue de leur intégration égalitaire dans la société.

Texte complet en anglais :

www.hrw.org/news/2019/09/23/without-sign-language-deaf-people-are-not-equal-0

------------

Tweets