Des photos du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, placées avec des bougies devant le consulat d'Arabie saoudite à Istanbul, peu après son meurtre en octobre 2018. 

© 2018 Lefteris Pitarakis/AP Photo

La décision prise par Agnès Callamard – Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires – d’ouvrir une enquête sur le meurtre brutal du journaliste saoudien Jamal Khashoggi est une initiative courageuse. Cette décision est susceptible de provoquer la colère de l’Arabie saoudite et des alliés du royaume. Elle contraste aussi avec la réticence du Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, quant à la possible ouverture d’une enquête de l'ONU, avec le soutien de la Turquie, au sujet de la torture et de l’assassinat de Khashoggi au consulat saoudien à Istanbul, le 2 octobre 2018.

Lors d’une conférence de presse tenue le 18 janvier, António Guterres a déclaré qu'il ne pourrait ouvrir une « enquête criminelle » de l’ONU qu’avec un mandat du Conseil de sécurité ou de l'Assemblée générale. Mais des prédécesseurs de Guterres ont dans le passé usé de leur pouvoir pour lancer des enquêtes internationales afin de déterminer la « responsabilité de personnes impliquées » dans d’autres affaires, même en l’absence de tels mandats.

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme a récemment indiqué que deux autres experts – la juriste britannique Helena Kennedy ainsi que Duarte Nuno Vieira, professeur de médecine légale à l’Université de Coimbra au Portugal– participeraient à l’enquête d’Agnès Callamard sur le meurtre de Khashoggi. L’équipe a entamé lundi une visite en Turquie et a officiellement demandé de poursuivre sa mission en Arabie saoudite. Les conclusions de l’enquête seront présentées au Conseil des droits de l'homme des Nations Unies en juin.

En tant qu’État membre du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies, l'Arabie saoudite est tenue de coopérer avec cet organisme, y compris en ce qui concerne les enquêtes de la Rapporteuse spéciale.

Tribune complète en anglais :

www.hrw.org/news/2019/01/29/un-rights-expert-independently-investigates-khashoggi-murder

------------

Arabie saoudite : Rendre justice pour le meurtre de Khashoggi

(VIDÉO, sous-titres via cc - Oct. 2018) – Il est impératif d'obtenir justice pour le meurtre de Jamal Khashoggi, par le biais d'une enquête indépendante de l'ONU. 

Dans les médias

ParisMatch/AFP        TRT.net

Tweets