Skip to main content

Le prince héritier saoudien doit répondre des atrocités commises au Yémen

Publié dans: Huffpost

Le prince héritier saoudien Mohammed Ben Salman entame une visite officielle aux États-Unis cette semaine. Les dirigeants politiques à Washington feront probablement l'éloge des projets de réformes économiques du futur roi, et des experts spéculeront sans doute sur l’impact que pourrait avoir sur la diplomatie américaine sa politique à l’égard de l'Iran. Toutefois, un sujet qui risque d’être moins débattu dans les salles de réunion ou lors des journaux télévises du soir, c'est l’action menée par le prince au Yémen.

Mohammed bin Salman n'est pas seulement le prince héritier de l'Arabie saoudite : il est aussi le ministre de la Défense de ce pays. Dans cette capacité, il supervise l’ensemble des forces militaires saoudiennes, comme le rappelle le site Web de ce ministère. En particulier, il dirige depuis le 26 mars 2015 la coalition internationale qui mène au Yémen l'opération baptisée « Tempête décisive ».

Décombres d'immeubles résidentiels bombardés le 25 août 2017 à Sanaa, au Yémen, lors d'une attaque menée par la coalition dirigée par l'Arabie saoudite. Cette attaque a tué au moins 16 civils dont sept enfants, et blessé 17 autres dont huit enfants. © 2017 Mohammed al-Mekhlafi

Le prince héritier saoudien Mohammed Ben Salman entame une visite officielle aux États-Unis cette semaine. Les dirigeants politiques à Washington feront probablement l'éloge des projets de réformes économiques du futur roi, et des experts spéculeront sans doute sur l’impact que pourrait avoir sur la diplomatie américaine sa politique à l’égard de l'Iran. Toutefois, un sujet qui risque d’être moins débattu dans les salles de réunion ou lors des journaux télévises du soir, c'est l’action menée par le prince au Yémen.

Mohammed bin Salman n'est pas seulement le prince héritier de l'Arabie saoudite : il est aussi le ministre de la Défense de ce pays. Dans cette capacité, il supervise l’ensemble des forces militaires saoudiennes, comme le rappelle le site Web de ce ministère. En particulier, il dirige depuis le 26 mars 2015 la coalition internationale qui mène au Yémen l'opération baptisée « Tempête décisive ».

En mars 2015, les forces saoudiennes et leurs alliés sunnites dans la région ont commencé leurs attaques contre le groupe armé Houthi, soutenu par l'Iran, qui contrôlait alors la majeure partie du Yémen. Depuis près de trois ans, cette coalition, avec le soutien des États-Unis, bombarde diverses zones du Yémen, menant des frappes aériennes qui ont tué ou blessé des milliers de civils en violation des lois de la guerre. La coalition a également imposé un blocus qui a aggravé la crise humanitaire dans ce pays.

Pour lire la suite, en anglais :

www.hrw.org/news/2018/03/18/saudi-crown-prince-must-answer-atrocities-yemen

 
---------------
Tweets :

Your tax deductible gift can help stop human rights violations and save lives around the world.