Le président français Emmanuel Macron, lors de sa présentation de vœux de Nouvel An adressés à la presse au palais de l'Elysée à Paris, le 3 janvier 2018.

© 2018 Ludovic Marin/Pool/Reuters

(Paris) – Le Président français Emmanuel Macron devrait honorer ses engagements et appeler publiquement à des améliorations en matière de droits humains, lors de sa rencontre avec le Président Xi Jinping et autres responsables chinois, a déclaré Human Rights Watch dans une lettre au Président Macron aujourd’hui. Emmanuel Macron effectuera sa première visite présidentielle en Chine du 8 au 10 janvier 2018.

« Le Président Macron a lui-même déclaré que ‘les échanges diplomatiques et économiques [de la France] avec la Chine ne sauraient justifier qu’on recouvre d’un voile pudique la question des droits de l’homme’ », a déclaré Bénédicte Jeannerod, Directrice France à Human Rights Watch. « Emmanuel Macron doit effectivement appliquer cet engagement avec les dirigeants chinois à Pékin. »

Human Rights Watch a notamment appelé le Président Macron à :

  • Réitérer publiquement l’appel de la France en faveur de la liberté de mouvement de Liu Xia, la femme du dissident décédé Liu Xiaobo, détenue de manière arbitraire ;
  • S’enquérir auprès de ses partenaires chinois de la façon dont les entreprises françaises peuvent opérer en Chine dans un contexte d’augmentation de la censure d’internet et des restrictions sur les VPN (Virtual Private Network/ Réseau privé virtuel) ;
  • Exprimer ses préoccupations au sujet de l’attitude de la Chine aux Nations Unies et à Interpol visant à faire obstacle aux droits humains ; et
  • Informer ses partenaires chinois que la France mènera une évaluation approfondie de la coopération policière entre la France et la Chine, avec la possibilité qu’elle soit suspendue dans les domaines où il apparaît que la Chine ne veut pas se conformer aux protections internationales en matière de droits humains.

« La visite du Ministre des affaires étrangères en Chine en novembre dernier semble avoir mis de côté les droits humains, donnant une impression d’hypocrisie et d’incohérence sur la question des droits », a déclaré Bénédicte Jeannerod. « Si Emmanuel Macron entend réellement promouvoir la liberté et la démocratie à l’échelle mondiale, il devrait avoir une longue liste de sujets avec le Président Xi et les autres responsables chinois. » 

------------

Tweets :