Christopher Msando

© 2017 Reuters

(Nairobi, le 1er août 2017) - Les autorités kenyanes devraient enquêter d'urgence sur l'enlèvement et le meurtre d'un haut responsable de la Commission indépendante des élections et des circonscriptions (Independent Electoral and Boundaries Commission, IEBC), a déclaré Human Rights Watch aujourd'hui. Un membre de sa famille a indiqué que la police avait emmené le corps de Christopher Chege Msando, qui était le directeur ses services informatiques et de communication de la Commission, à la morgue municipale de Nairobi, sans toutefois en informer sa famille.

« Le meurtre de Christopher Msando est une tragédie pour sa famille et une catastrophe pour la commission nigériane travaillant sur les préparatifs de la journée électorale du 8 août », a déclaré Otsieno Namwaya, chercheur auprès de la division Afrique de Human Rights Watch. « Les autorités devraient tout mettre en œuvre pour enquêter et s'assurer que les responsables de son meurtre soient tenus responsables. ».

 

Communiqué intégral en anglais :

www.hrw.org/news/2017/07/31/kenya-investigate-electoral-officials-killing