(Genève) – La condamnation, le 27 septembre 2016 par la Cour pénale internationale (CPI), d'Ahmad al-Faqi al-Mahdi pour son rôle dans la destruction de monuments historiques et religieux à Tombouctou, au Mali, constitue un signal clair que le fait de s'attaquer au patrimoine historique de l'humanité ne restera pas impuni.

En août, Al Mahdi, un ressortissant malien, avait plaidé coupable. C'était la première fois que la CPI jugeait un individu accusé de ce crime de guerre et la première fois également qu'un prévenu comparaissant devant la CPI plaidait coupable.

Le verdict prononcé par la CPI souligne la nécessité que le gouvernement malien joue un rôle plus actif dans la poursuite en justice des auteurs de crimes de guerre, a déclaré Human Rights Watch. Le gouvernement malien, auquel incombe principalement la responsabilité de faire en sorte que justice soit rendue pour les crimes les plus graves, a fait des progrès trop limités dans le domaine des enquêtes, et encore plus modestes dans celui des poursuites judiciaires, à l'encontre des individus responsables des nombreux crimes graves commis lors du conflit armé de 2012-2013 au Mali.

Parmi ces crimes, figurent l'exécution sommaire d’approximativement 150 militaires maliens à Aguelhok, des violences sexuelles et des pillages systématiques de la part de divers groupes armés dans le nord du pays, ainsi que des exécutions extrajudiciaires, des disparitions forcées et des actes de torture commis contre des rebelles islamistes présumés par les forces de sécurité maliennes.

« La CPI a rendu un verdict important mais le gouvernement malien devrait s'en inspirer et accroître ses efforts pour s'assurer que les crimes commis par toutes les parties lors du conflit fassent l'objet d'enquêtes et que celles-ci soient suivies de procès équitables », a déclaré Corinne Dufka, directrice adjointe de la division Afrique à Human Rights Watch. «Une vraie justice se fait attendre depuis longtemps pour les victimes et leur famille. »

----------

Dans les médias :

MaliJet 27.09.16 (1)  Pour avoir détruit…

MaliJet 27.09.16 (2)  La CPI envoie un signal ...

Maliweb    MaliActu     WSJ (ang)     AllAfrica (ang)