(Beyrouth, le 7 janvier 2016) - Les forces de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite auraient largué des bombes à sous-munitions sur des quartiers résidentiels de la capitale du Yémen, Sanaa, tôt dans la matinée du 6 janvier, a déclaré Human Rights Watch aujourd'hui. Il reste encore à déterminer si ces attaques ont causé des pertes civiles, mais en raison de l’emploi intrinsèquement indiscriminé des bombes à sous-munitions, de telles attaques sont susceptibles de constituer de graves violations des lois de la guerre. L'utilisation délibérée ou imprudente d’armes à sous-munitions dans des zones peuplées équivaut à un crime de guerre.

« L'utilisation répétée par la coalition de bombes à sous-munitions contre une ville densément peuplée peut être interprétée comme une intention de nuire à des civils, ce qui constitue un crime de guerre », a déclaré Steve Goose, directeur de la division Armes de Human Rights Watch. « Ces attaques inacceptables montrent que la coalition n’est nullement soucieuse d’épargner aux civils les horreurs de la guerre. »

Des résidents de deux quartiers de Sanaa – celui de la rue al-Zira’a et celui de Hayal Sayeed – ont décrit des frappes aériennes menées le 6 janvier respectivement vers 5h30 et 6 heures du matin, et lors desquelles des bombes à sous-munitions ont vraisemblablement été larguées.

Fragment d'une bombe à sous-munitions CBU-58 retrouvée près de la rue al-Zira’a dans la capitale du Yémen, Sanaa, le 6 janvier 2016.

© 2016 Privé

Ni le Yémen ni l'Arabie saoudite, ni aucun autre pays de la coalition n’est un État partie à la Convention de 2008 sur les armes à sous-munitions, le traité international interdisant ces armes. À ce jour, 118 pays ont signé ce traité, et 98 pays l’ont ratifié le traité. Human Rights Watch est un membre co-fondateur de la Cluster Munition Coalition, que l’organisation préside actuellement.

Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU devrait selon Human Rights Watch ouvrir une enquête internationale et indépendante sur les violations présumées des lois de la guerre commises par toutes les parties au conflit au Yémen.

Communiqué intégral en anglais:

https://www.hrw.org/news/2016/01/07/yemen-coalition-drops-cluster-bombs-capital-0

 

À lire aussi :

SputnikNews 07.01.16

i24news 08.01.16

La Croix 10.01.16 (démenti du Gén. Al-Assiri)