Skip to main content

Syrie : Des frappes aériennes apparemment menées par la Russie ont tué des civils

Selon les résidents, aucune cible militaire ne se situait près du lieu où 17 personnes ont été tuées

(New York, le 9 octobre 2015) – Des frappes aériennes apparemment menées par la Russie à Talbiseh, dans la province de Homs, dans le nord de la Syrie, ont tué au moins 17 civils et devraient selon Human Rights Watch faire l’objet d’une enquête en tant qu'éventuelles violations des lois de la guerre. Deux activistes locaux et deux secouristes ont affirmé que les frappes menées le 30 septembre ont touché un quartier résidentiel de la ville, loin de toute cible militaire apparente, et qu'aucun combattant ne figurait parmi les victimes des frappes.

La Russie a annoncé le début de ses opérations aériennes en Syrie le 30 septembre.

Au-delà du raid aérien mené à Talbiseh, des groupes locaux travaillant dans de nord de la province de Homs ont décrit d’autres frappes aériennes – menées selon eux par les forces russes – contre les villes de Za`faraneh et Rastan, qui ont tué autres 17 civils. Selon la chaine d’informations Russia 24, contrôlée par l’Etat russe,  Talbiseh était l'une des villes de la province de Homs frappées par les forces russes le 30 septembre.

« Maintenant les civils syriens doivent craindre des attaques menées par la Russie, même dans des quartiers sans objectifs militaires apparents », a déclaré Nadim Houry, directeur adjoint de la division Moyen-Orient et Afrique du Nord à Human Rights Watch.

En vertu des lois de la guerre, toutes les parties à un conflit armé sont tenues de faire à tout moment la distinction entre combattants et civils. Les attaques menées sans discernement sont interdites. Toutes les parties doivent prendre toutes les précautions possibles pour éviter les pertes civiles.

Communiqué intégral en anglais :

https://www.hrw.org/news/2015/10/09/syria-apparent-russian-airstrikes-kill-civilians

À lire aussi :

Slate.fr 02.10.15

Your tax deductible gift can help stop human rights violations and save lives around the world.

Thème