Deux membres du personnel d’un hôpital géré par Médecins Sans Frontières à Kunduz, dans le nord de l’Afghanistan, peu après une frappe aérienne menée le 3 octobre 2015. 

© 2015 Reuters / MSF

(New York, le 3 octobre 2015) - Les frappes aériennes menées par les Etats-Unis contre un hôpital géré par Médecins Sans Frontières (MSF) à Kunduz, en Afghanistan, soulèvent de graves préoccupations quant aux précautions qu’auraient dû prendre les forces américaines afin d’identifier et d’éviter de type de cible, a déclaré Human Rights Watch aujourd'hui.

L'hôpital a été frappé à plusieurs reprises tôt dans la matinée du 3 octobre, lors de bombardements soutenus qui visaient apparemment des forces insurgées se trouvant à proximité. Au moins neuf membres du personnel médical ont été tués, et 37 personnes ont été grièvement blessées. Au moment de l'attaque, 105 patients se trouvaient dans l'hôpital.

« Le bombardement de cet hôpital est un incident tragique à Kunduz, où les civils et les travailleurs humanitaires sont déjà exposés à de graves risques en raison des combats », a déclaré Patricia Gossman, chercheuse senior sur l’Afghanistan auprès de Human Rights Watch. « Toutes les parties au conflit sont tenues de prendre toutes les précautions possibles pour éviter les pertes civiles. »

Human Rights Watch a appelé à une enquête impartiale, approfondie, et transparente sur cet incident, et a exhorté les États-Unis à réviser les procédures employées lors de telles frappes, afin d’éviter de futurs incidents comme celui-ci.

Le droit international humanitaire, qui codifie les lois de la guerre, s’appliquent à tous les belligérants en Afghanistan. Ces lois exigent que toutes les parties au conflit prennent « toutes les précautions pratiquement possibles » pour éviter ou minimiser les pertes accidentelles en vies humaines et les dommages aux biens de caractère civil; Les hôpitaux bénéficient des protections spéciales en vertu des lois de la guerre, qui exigent la prise de précautions supplémentaires pour éviter de les soumettre au risque d'une attaque.

 

Communiqué intégral en anglais :

https://www.hrw.org/news/2015/10/03/afghanistan-us-airstrike-hits-kunduz-hospital

À lire aussi :

Figaro / AFP 4.10.15

Communiqué MSF 4.10.15

Impact24.info 26.11.15