Le président américain Barack Obama

© 2009 Reuters

(New York, le 9 octobre 2009) - L'attribution du Prix Nobel de la Paix au président américain Barack Obama devrait l'inciter à appliquer les principes qu'il a précédemment énoncés par rapport aux droits humains, tant dans le cadre de la politique étrangère que de la politique intérieure des Etats-Unis, a déclaré Human Rights Watch aujourd'hui. 

Le comité Nobel a attribué ce prix au président américain Barack Obama « pour ses efforts extraordinaires en faveur du renforcement de la diplomatie et de la coopération internationales entre les peuples ». M. Obama a indiqué qu'il accepterait ce prix en tant qu' « affirmation du leadership des Etats-Unis au nom des aspirations des peuples et des nations à un monde meilleur ». Selon Human Rights Watch, le président Obama devrait saisir cette opportunité pour mettre fin aux exactions commises dans le cadre de la politique américaine relative à la lutte antiterroriste, exiger la traduction en justice des auteurs des pires violations des droits humains où qu'elles soient perpétrées, et promouvoir la protection des défenseurs des droits humains partout dans le monde.

« En tant que lauréat du prix Nobel de la Paix, le président Obama a désormais une responsabilité spéciale de s'exprimer haut et fort en faveur des défenseurs des droits humains qui sont emprisonnés ou persécutés en raison de leurs activités », a affirmé Kenneth Roth, directeur exécutif de Human Rights Watch. « C'est par exemple en mettant fin à la débâcle que représente le centre de détention de Guantanamo, et en s'assurant que les prisonniers de Guantanamo seront soient jugés soit libérés, que le président Obama fera honneur à ce prix. »

Pour lire le communiqué intégral de Human Rights Watch en anglais, veuillez cliquer ici : https://www.hrw.org/en/news/2009/10/09/nobel-spotlights-need-obama-act-rights