Le Front patriotique rwandais (FPR), au pouvoir, exerce un contrôle total sur l’espace politique au Rwanda. Le président Paul Kagame et d’autres responsables gouvernementaux menacent régulièrement les personnes qui critiquent le gouvernement ou le FPR. Les médias indépendants et la société civile sont faibles, et l’espace politique est extrêmement restreint. Les morts suspectes et les disparitions d’opposants au gouvernement réels ou supposés ces dernières années ne font souvent pas l’objet d’enquêtes et leurs auteurs sont rarement tenus de rendre des comptes. Le système judiciaire manque d’indépendance, en particulier dans les affaires politiques ou autrement sensibles. Les détentions arbitraires, les mauvais traitements et la torture sont monnaie courante dans les centres de détention officiels et non officiels. Les enfants des rues sont régulièrement raflés, puis battus et détenus dans des conditions déplorables dans des « centres de transit ».

Vidéos

Watch more

News