L'ancien chef de guerre congolais Bosco Ntaganda assiste à une plaidorie vers la fin de son proès pour crimes de guerre à la Cour pénale internationale à La Haye, aux Pays-Bas, le 28 août 2018. 

© 2018 Bas Czerwinski/Pool via AP
(New York) – Human Rights Watch a publié aujourd'hui un document sous forme de questions et réponses sur le procès de l'ancien général congolais et ancien chef de milice armée Bosco Ntaganda devant la Cour pénale internationale (CPI). Le verdict de la Cour dans cette affaire est attendu le 8 juillet 2019.

Ntaganda a été inculpé de crimes de guerre et crimes contre l'humanité commis en Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, en 2002 et 2003. La CPI a émis deux mandats d'arrêt à son encontre, l'un en 2006 et un autre en 2012, mais il est resté en liberté pendant près de sept ans avant de se constituer prisonnier en mars 2013. Ntaganda est la quatrième personne à être jugée par la CPI pour crimes internationaux commis en RD Congo.

Ces questions et réponses fournissent des éléments de contexte sur le dossier d'accusation envers Ntaganda, sur les étapes suivantes des procédures et sur le travail de la CPI en RD Congo.

« Le procès de Bosco Ntaganda sert de puissant rappel aux chefs de guerre de la RD Congo qu'eux aussi pourraient un jour être traduits en justice », a déclaré Maria Elena Vignoli, conseillère juridique auprès du Programme Justice internationale à Human Rights Watch. « En même temps, cette affaire montre bien la nécessité pour la CPI et pour les autorités congolaises de faire davantage pour rendre la justice pour les atrocités commises en RD Congo. »

-------------------

Vidéo de 2015 :

RDC : Bosco Ntaganda, ex-chef de guerre jugé par la CPI

(Vidéo de 2015) - Bref profil de l'ex-chef de guerre congolais Bosco Ntaganda, diffusé par HRW à la veille de l'ouverture de son procès à la Cour pénale internationale à La Haye, le 2 septembre 2015.

-------------------

Tweets