Des photos du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, placées avec des bougies devant le consulat d'Arabie saoudite à Istanbul, peu après son meurtre en octobre 2018. 

© 2018 Lefteris Pitarakis/AP Photo

(Genève, le 19 juin 2019) - L'appel lancé par une experte des Nations Unies en vue d’obtenir justice pour le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi devrait aboutir à la création d'un mécanisme permettant aussi d’enquêter sur d’autres violations des droits humains commises par l’Arabie saoudite, selon Human Rights Watch.

Le 19 juin, Agnès Callamard, Rapporteure spéciale de l’ONU sur les exécutions extrajudiciaires, a rendu publiques les conclusions de son enquête sur le  meurtre de Khashoggi en octobre 2018. Les éléments de preuve recueillis indiquent que la responsabilité pour cet l'assassinat va au-delà des onze personnes actuellement jugées en Arabie saoudite. Selon le rapport, la mission visant à exécuter Khashoggi a nécessité « une vaste coordination et d'importantes ressources humaines et financières » de la part du gouvernement. La Rapporteure spéciale a déterminé qu'il existait des « éléments de preuve crédibles » justifiant la poursuite de l'enquête sur l’éventuelle responsabilité individuelle des hauts fonctionnaires saoudiens, y compris le Prince héritier Mohammad ben Salmane, à l’égard de ce meurtre.

« Les dirigeants saoudiens auront peu d’incitation à changer leur comportement à moins de savoir qu'ils seront tenus responsables des violations commises et de la répression exercée de manière systématique », a déclaré John Fisher, directeur du bureau de Genève de Human Rights Watch. « Le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies devrait examiner le contexte d’intolérance et le climat d’impunité qui ont rendu possible le meurtre brutal de Khashoggi, en mettant en place un mécanisme permettant de surveiller régulièrement les violations commises par l’Arabie saoudite. »

Communiqué complet en anglais :

www.hrw.org/news/2019/06/19/un-expert-seeks-criminal-probe-khashoggi-murder

Arabie saoudite : Rendre justice pour le meurtre de Khashoggi

(VIDÉO, sous-titres via cc - Oct. 2018) – Il est impératif d'obtenir justice pour le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, assassiné dans le consulat saoudien à Istanbul, le 2 octobre 2018,  

------------------

Dans les médias

Le Figaro      La Croix

Tweets