(New York, le 12 avril 2016) - Des civils continuent de mourir en Syrie lors de nouvelles attaques indiscriminées menées en dépit de la « cessation des hostilités » qui a théoriquement débuté le 26 février, a déclaré Human Rights Watch aujourd'hui.

L'une des attaques les plus meurtrières a été une frappe aérienne menée par les forces  gouvernementales contre la ville de Deir al-Assafir le 31 mars, tuant au moins 31 civils, dont neuf femmes et 12 enfants, selon des activistes locaux et des secouristes. Trois témoins ont indiqué à Human Rights Watch qu'aucune cible militaire ne se trouvait à proximité du site de la frappe. Par ailleurs, le 5 avril, des groupes armés ont tiré des obus de mortier et des roquettes contre Sheikh Maqsoud, un quartier d'Alep contrôlé par les Unités de protection du Peuple kurde, tuant au moins 18 civils, dont sept enfants et cinq femmes, et blessant 68 autres, selon le conseil municipal. Le Ministère de la Défense russe a confirmé le nombre de morts.

« Même si la baisse du nombre de victimes a enfin apporté un peu de répit au peuple syrien, de nombreux civils continuent de mourir lors d’attaques illégales », a déclaré Nadim Houry, directeur adjoint de la division Afrique du Nord et Moyen-Orient à Human Rights Watch. « Les principaux pays participant aux négociations de paix en Syrie - en particulier les États-Unis et la Russie – doivent insister pour que toutes les parties au conflit mettent fin aux attaques illégales. »

Les négociations entre les parties belligérantes syriennes doivent reprendre le 13 avril, mais la récente reprise des combats menace de faire échouer la « cessation des hostilités ».

Les Etats-Unis et la Russie, qui codirigent le groupe de travail sur le cessez-le-feu en Syrie, mis en place en février dernier, devraient insister sur l’adoption de mesures plus fermes visant à mettre fin aux attaques indiscriminées, répertorier toute violation éventuelle des lois de la guerre, et s’assurer que de telles violations soient sanctionnées.

 

Communiqué intégral en anglais :

www.hrw.org/news/2016/04/12/syria-indiscriminate-attacks-ongoing-despite-cessation-hostilities