Skip to main content

Le Hamas devrait annoncer publiquement et sans délai qu’il renonce aux attaques visant des civils, de même qu’il renonce aux attaques indiscriminées susceptibles de blesser des civils.

Le Hamas (le Mouvement islamique de résistance, ou Harakat al-Muqawama al-Islamiyya), a surpris par sa victoire lors des élections parlementaires palestiniennes du 25 janvier. La branche armée avait auparavant mené des attentats-suicides et des attaques qui ont tué des dizaines de civils et en ont blessé gravement des centaines d’autres. Le Hamas a déclaré et mis en œuvre un moratoire de plus d’un an sur ces attaques, mais il ne s’est jamais engagé à y mettre fin.

Durant l’année dernière, le Hamas a également lancé des tirs de roquettes Qassam de fabrication artisanale contre des villes israéliennes, ce qui constitue une violation du droit humanitaire au regard de l’interdiction d’utiliser des armes à feu contre des cibles militaires dans ou à proximité de zones habitées par des civils.

« Le rôle nouveau politique du Hamas rend essentiel et opportun son engagement à renoncer aux attaques contre des civils, et ce, en toute circonstances, » affirme Joe Stock, directeur adjoint pour le Moyen-Orient à Human Rights Watch. « Peu importe de quoi seront faites les relations avec Israël, le Hamas doit énoncer clairement qu’il n’attaquera plus les civils. »

Les portes parole du Hamas ont souvent affirmé que ces attaques étaient des réponses aux attaques israéliennes qui tuent des civils. Mais l’interdiction absolue de viser des civils s’applique également aux actes en représailles d’attaques contre sa propre population, ajoute Human Rights Watch.

« Les attaques qui tuent et mutilent intentionnellement sont des violations flagrantes des principes fondamentaux du droit humanitaire, » affirme Stork. « Ils figurent parmi les pires crimes possibles : crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Tout Etat a l’obligation de traduire ses auteurs en justice. »

En vertu du droit international, les personnes qui ordonnent ou ferment les yeux sur des crimes de guerre ou des crimes contre l’humanité, de même que les auteurs directs de tels actes, peuvent être tenus comme pénalement responsables.

Your tax deductible gift can help stop human rights violations and save lives around the world.

Les + visionnés