Skip to main content

Appel en faveur de l'obtention de réparations pour l'esclavage et la ségrégation

En anticipation à La Conférence Mondiale contre le Racisme, Human Rights Watch a aujourd'hui appelé à ce que des réparations soit versées pour lutter contre les effets subsistants les plus dommageables de l'esclavage, de la ségrégation et des autres formes extrêmes de racisme.

Selon Human Rights Watch, des commissions nationales et internationales devraient être constituées, avec un maximum de transparence et de participation publique. Ces commissions seraient chargées d'identifier et de reconnaître officiellement les abus passés et de mener l'action afin d'en contrer les effets actuels.

"Les communautés qui souffrent aujourd'hui des conséquences de l'esclavage ou d'autres pratiques racistes graves doivent être indemnisées par les gouvernements responsables de ces pratiques," déclare Kenneth Roth, Directeur Exécutif de Human Rights Watch. "Ceux qui ont le plus souffert des injustices passées doivent être indemnisés en priorité, pour que cessent leurs souffrances."

Selon Kenneth Roth, la réparation des injustices passées devrait être concentrée d'abord sur les communautés qui continuent de souffrir le plus gravement. "Nous ne parlons pas ici de faire la charité ou de donner des cadeaux," affirme Roth. "Nous appelons à des engagements à long terme pour réparer les torts causés aux communautés qui ont été les plus fortement désavantagées."

Human Rights Watch a proposé l'établissement de commissions nationales, dans des Etats multiraciaux tels que les Etats Unis, le Brésil et l'Afrique du Sud, ainsi que d'une ou plusieurs commissions internationales pour remédier aux effets du commerce des esclaves. Ces commissions devraient se consacrer à mettre en évidence les effets de ces abus passés sur les communautés et non sur les individus.

Selon Kenneth Roth, ces commissions devraient servir de commissions de vérité visant à révéler l'ampleur avec laquelle les anciennes pratiques racistes d'un gouvernement ont contribué aux privations actuelles, aussi bien dans le pays même qu'à l'étranger. Elles devraient sensibiliser le public, reconnaître officiellement les responsabilités et proposer des moyens de réparer et de faire amende honorable.

L'un des objectifs fondamentaux des réparations serait de traiter des fondements sociaux et économiques de la marginalisation actuelle des victimes par des moyens tels que des investissements importants dans les domaines de l'éducation, l'hébergement, les soins médicaux ou la formation professionnelle.

La question d'une indemnisation de l'esclavage sera l'un des sujets les plus controversés lors de la Conférence Mondiale Contre le Racisme, la Xénophobie et l'Intolérance organisée par les Nations Unies qui se réunira à Durban du 31 août au 7 septembre prochains.

Your tax deductible gift can help stop human rights violations and save lives around the world.

Région/Pays