La pandémie de Covid-19 a touché de manière disproportionnée les personnes vulnérables, notamment les demandeurs d'asile, les sans-abri et les travailleurs migrants. Un nombre croissant d’incidents de violence domestique a été signalé dans le contexte de la pandémie. Le racisme, l'antisémitisme et l'islamophobie, y compris les crimes haineux violents et les attaques contre les réfugiés, sont une source de préoccupation en Allemagne. L’insuffisance réponse en matière de justice pénale a manifestement été exacerbée par la présence de certains membres de factions d’extrême droite au sein de la police. D’importants délais ont été constatés dans le traitement de demandes d'asile. Un procès historique de deux anciens responsables syriens accusés de torture a été tenu en 2020, en vertu du principe de compétence universelle, reconnu par la législation allemande.

Communiqués