(Sous-titres via cc) – Au Ghana, dans des centres de prière visant la « guérison spirituelle » de personnes ayant des troubles mentaux – réels ou supposés –  de nombreuses personnes sont enchaînées et vivent dans des conditions déplorables.  Une coalition d’ONG dont HRW appelle le gouvernement à ordonner la cessation de cette pratique, et d’investir plutôt dans des services d’aide médicale et sociale au sein des communautés.