Skip to main content

ONU/Yémen : Le Conseil des droits de l’homme devrait exiger des comptes pour les abus au Yémen

Des habitants de Sanaa, la capitale du Yémen, contemplent les décombres d’une maison détruite par un raid aérien mené par la coalition dirigée par l'Arabie saoudite, le 25 février 2016. © 2016 Reuters

(Beyrouth, le 23 septembre 2020) - Les États devraient contribuer à ouvrir la voie à la justice et à des réparations pour le peuple du Yémen en renouvelant et en renforçant les enquêtes internationales sur les crimes de guerre et autres violations graves du droit international humanitaire et autre abus dans ce pays, lors de la 45ème session du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies à Genève, ont conjointement déclaré aujourd'hui 24 organisations, dont Human Rights Watch. 

La déclaration conjointe des 24 ONG est en ligne en anglais ici :

www.hrw.org/news/2020/09/23/un-human-rights-council-help-bridge-yemens-acute-accountability-gap 

Organisations signataires

  1. Action des chrétiens pour l'abolition de la torture (ACAT)
  2. Amnesty International
  3. Andalus Institute for Tolerance and anti-Violence Studies
  4. Bosnian-Herzegovinian Pride March
  5. Cairo Institute for Human Rights Studies
  6. Campaign Against Arms Trade
  7. Center for Social Impact Studies (Ghana)
  8. Commission internationale de juristes (CIJ)
  9. Dhameer Organization for Rights and Freedoms
  10. Fédération internationale pour les droits humains (FIDH)
  11. Global Centre for the Responsibility to Protect
  12. Gulf Centre for Human Rights (GCHR)
  13. Hafıza Merkezi, Turkey
  14. Human Rights Watch
  15. Justice Call for Rights and Development
  16. Mothers of Abductees Association
  17. Musaala for Human Rights
  18. Mwatana for Human Rights
  19. PAX (the Netherlands)
  20. Physicians for Human Rights
  21. Salam For Yemen
  22. Sisters’ Arab Forum for Human Rights (SAF)
  23. Watch for Human Rights
  24. Yemeni Civil Alliance for Peace

-----------------------

Tweets

Your tax deductible gift can help stop human rights violations and save lives around the world.