Hajar Mansoor Hasan (vêtue d’un hijab noir), la belle-mère de l’activiste bahreïnien Sayed Ahmed Alwadaei, console sa mère, âgée de 90 ans, après avoir été visée par des accusations apparemment en guise de représailles pour le travail de son gendre. Elle est aussi entourée de sa fille et de son fils.

© 2017 Privé

(Beyrouth, le 24 février 2019) - La Cour de cassation de Bahreïn doit statuer le 25 février sur l'appel de la condamnation de trois membres de la famille de Sayed Ahmed Alwadei, éminent défenseur bahreïnien des droits humains qui vit en exil. Les trois membres de sa famille – sa belle-mère Hajer Mansoor Hasan, son beau-frère Sayed Nazar Alwadaei et son cousin Mahmood Marzooq Mansoor – ont été arrêtés en mars 2017 et condamnés à trois ans de prison en octobre 2017. Le processus judiciaire a été entaché de violations des procédures régulières, d'allégations de mauvais traitements et d'aveux obtenus sous la contrainte. Une cour d'appel a confirmé leurs peines le 20 décembre 2017, à l’issue du premier appel interneté.

Dans une déclaration commune rendue publique le 24 février, 11 organisations de défense des droits humains dont Human Rights Watch ont conjointement lancé cet appel :

« Nous, les organisations soussignées, appelons les autorités de Bahreïn à libérer immédiatement et sans condition Hajer Mansoor Hasan, Sayed Nazar Alwadaei et Mahmood Marzooq Mansoor. Nous demandons l’annulation de leurs condamnations et de leurs peines de prison, ainsi que l’abandon des autres accusations fallacieuses qui ont été portées contre M. Nazar Alwadaei. […]  »

La suite de la déclaration est en ligne en anglais ici.

Les 11 organisations signataires sont :

Americans for Democracy and Human Rights in Bahrain (ADHRB)
Amnesty International
Bahrain Centre for Human Rights (BCHR)
Bahrain Institute for Rights and Democracy (BIRD)
English PEN
European Centre for Democracy and Human Rights (ECDHR)
Gulf Centre for Human Rights (GCHR)
Human Rights First (HRF)
Human Rights Watch (HRW)
PEN International
Women’s March Global

Communiqué complet en anglais :

www.hrw.org/news/2019/02/24/bahrain-drop-charges-against-activists-family

-------------------

Dans les médias

OLJ/AFP

Tweets
Mars 2019