En tâchant de répondre à une simple question posée par un collègue de Human Rights Watch qui cherchait des exemples de propos intolérants tenus par des dirigeants européens, nous sommes arrivés à un constat indéniable : les discours racistes, xénophobes, anti-immigrés et anti-musulmans font désormais partie de la vie politique quotidienne en Europe.

Mini-vidéo rassemblant des exemples de propos xénophobes, anti-immigrants ou anti-musulmans tenus par divers dirigeants européens. 

Dans une courte vidéo diffusée aujourd'hui, nous avons rassemblé des déclarations faites depuis 2015 par des personnalités politiques en Autriche, en Allemagne, en Belgique, en France, en Hongrie, en Italie, aux Pays-Bas, en Pologne, en République tchèque, au Royaume-Uni et en Slovaquie. Il ne s’agit pas que de populistes radicaux de droite, et cette liste est loin d’être exhaustive.

Le député néerlandais Geert Wilders, chef du Parti pour la liberté (PVV), prend un selfie avec Marine Le Pen, présidente du Front national et candidate à l’élection présidentielle en France, lors d'une réunion de dirigeants européens proches de l’extrême droite, à Coblence, en Allemagne, le 21 janvier 2017.

© 2017 Reuters

La normalisation rampante de cette rhétorique haineuse n’a pas surgi de nulle part. Ainsi que l’a noté le chapitre sur l’UE du Rapport mondial 2018 de Human Rights Watch, au sujet de l’année 2017 :

Le sentiment et la violence racistes, xénophobes et anti-musulmans ont persisté à travers toute l’Europe. Les musulmans ont fait face à une hostilité et une intolérance généralisées. Les actes antisémites, notamment les crimes haineux, demeurent extrêmement préoccupants.

Le sentiment et la violence racistes, xénophobes et anti-musulmans ont persisté à travers toute l’Europe. Les musulmans ont fait face à une hostilité et une intolérance généralisées. Les actes antisémites, notamment les crimes haineux, demeurent extrêmement préoccupants.

Sur le continent d'Auschwitz et de Srebrenica, nous avons besoin de dirigeants qui sont conscients de la vitesse à laquelle la haine peut nous engloutir, et de de l'inoculation que peuvent apporter la solidarité, le respect des droits humains universels et le respect de l’État de droit.

Texte intégral en anglais :

www.hrw.org/news/2018/03/06/europes-climate-intolerance

---------------

Tweets :